Zoom sur la Bataille de Normandie


@Department of the navy Troupes américaines sur le point de débarquer sur la plage Domaine public

Débarquez sur les plages normandes lors de notre visite live Arromanches D-Day


CulturMoov a pour vocation de vous faire découvrir notre patrimoine local et insolite. Ainsi, nos visites virtuelles et autres activités en ligne vous permettent d’avoir accès à la culture. Plus encore, il est important pour nous de rendre accessible l’histoire et les événements, aussi tragiques soient-ils, qui la constituent. A l’occasion de notre visite live guidée unique Arromanches D-Day lors du week-end de Pâques, CulturMoov vous propose un zoom sur la Bataille de Normandie.


L’échec de l’opération Jubilee

Le raid de Dieppe représente la première reconnaissance des troupes alliées à tester les forces allemandes sur les côtes françaises. Lancée le 19 août 1942, cette opération Jubilee se solde par de lourdes pertes pour les Alliés, majoritairement canadiens. Considérée comme une véritable hécatombe humaine, reprise par la propagande nazie, elle permet néanmoins de prendre conscience de la nécessité de penser une opération de libération à plus grande échelle.


La date fatidique est fixée à début juin, le 5, éventuellement le 6 ou le 7. Cette période très précise réuni en en effet les différentes conditions nécessaires pour un débarquement à mi-marée montant, faisant suite à une nuit de pleine lune pour faciliter l’action des parachutistes. Le nom de code de cette grande opération de débarquement est défini : ce sera l’opération Overlord. Elle représente à ce jour la plus grande opération amphibie et aéroportée de tous les temps


Une bataille stratégique ambitieuse

Les plages du débarquement

Overlord comprend trois phases de débarquement : par air, par mer et par bombardements (aériens et navals). Ces derniers débutent dès le printemps 1944 et visent les infrastructures routières et ferroviaires du nord-ouest de la France. Par conséquent, on peut également diviser la Bataille de Normandie en trois phases. Initiée en juin, elle s’achève au mois d’août avec l’encerclement des armées allemandes dans la "poche de Falaise". Le débarquement se fera sur un secteur de 80 km, partagé en cinq points :

carte-plages-debarquement-et-bataille-de-normandie_page-0001

Les plages du débarquement


A 10km de Bayeux, sur la côte de la zone de débarquement Gold Beach, l’opération Overlord se prépare. Sur la plage d’Arromanches, les Alliés envisagent d’installer un port artificiel, construit en Grande-Bretagne, remorqué à travers la Manche et monté pièce par pièce. Appelé Mulberry, il doit permettre le débarquement de matériel lourd en attendant la reprise des ports en eau profondes au Havre et à Cherbourg. Pour assurer le bon fonctionnement, du Mulberry B (celui d’Arromanches) il est décidé qu’il n’y aura pas de débarquement à cet endroit. Anne vous propose une visite live inédite, Arromanches D-Day, pour découvrir l'histoire de ce port artificiel. Le dimanche 4 avril à 11h. Et lorsque les lieux culturels réouvriront, vous pourrez vous rendre au cinéma 360° d’Arromanches pour consulter des images d'archives uniques de la seconde Guerre Mondiale.

Revivez l’Opération Overlord à Arromanches

Déroulé de l'opération

Au cours de l’été 1944, la Basse-Normandie se trouve donc prise au milieu de cette bataille hors normes. Le plus gros des affrontements aura lieu en juillet, où plus de deux millions de soldats se font face. Pour conséquence, de nombreuses victimes civiles sont à déplorer. Certains échapperont aux bombardements en se réfugiant sous terre, d’autres entreprendront un exode tout aussi dangereux, étant visés par les mitraillages aériens.


La ville de Bayeux est délivrée dès le 7 juin par les Britanniques. Le 14 juin 1944, Charles de Gaulle débarque du torpilleur La Combattante et est acclamé par la foule locale. Quelques jours plus tard, le Fort du Roule à Cherbourg, aujourd'hui Musée de la Libération, est pris par les forces alliées américaines. La reprise du port est un objectif stratégique indispensable pour la réussite d’Overlord, sensé accueillir rapidement navires, troupes, munitions et engins nécessaires à la reconquête du territoire. Ainsi à la mi-juillet, après une reconstruction rapide, le port accueille les premiers Liberty Ship en provenance des Etats-Unis. La conquête de Saint-Lô est également confiée aux Américains, qui finiront par remplir leur mission le 18 juillet 1944, malgré de grandes difficultés. Le 30 juillet, les troupes s’emparent d’Avranches. Les divisions blindées américaines et la 2ème Division Blindée française de Leclerc, débarquées à Utah Beach, peuvent débuter la grande percée vers le sud.


La reconstruction d'après-guerre

Des villes complètement rasées

Comme expliqué auparavant, les bombardements sur les villes normandes débutent dès le 6 juin à l’aube. Le but est d’anéantir les systèmes de communication allemand et ainsi ralentir les renforts. Caen, enjeu stratégique majeur, est l’une des cibles principales et tout le centre-ville est détruit. Une dizaine d’autres villes subissent des dégâts considérables, parmi lesquelles Lisieux, Coutances, Saint-Lô… Profondément touchée, la région normande propose de nombreux lieux dédiés à la mémoire de la seconde Guerre Mondiale. Le mémorial de Caen entre autres, renouvèle régulièrement son approche pour proposer au public de nouvelles lectures des événements, via des médium innovants. Ainsi, il est désormais possible de visionner des images d’archives diffusées en 360° sur 11 écrans incurvés, pour une immersion totale dans le passé.

Caen_in_ruins @auteur inconnu Domaine public

Caen en ruines


Le Havre, dernière victime

Malgré les mesures drastiques entreprises par l’opération Overlord, l’ensemble du territoire normand n’est pas libéré au même moment. Début septembre 1944, Le Havre attend encore la Libération. Elle subit même de violentes attaques alors que les civils n’ont pas été évacués. Le 5 septembre, 348 avions britanniques déversent 1.820 tonnes de bombes explosives et 30.000 bombes incendiaires sur le sud-ouest de la ville. Le centre-ville est rasé et seul le théâtre est encore debout. Le lendemain, six nouvelles vagues visent cette fois-ci la partie est de la ville. Pour comprendre l’enjeu de ces bombardements dans la période d'après-guerre, notre guide Sandrine vous propose deux visites virtuelles inédites. La visite live Une porte océane vous fera découvrir la ville telle qu'elle est aujourd'hui. Plus qu'une reconstruction, c'est une résurrection qu'a vécu le Havre, pour devenir notamment un centre d'art majeur. La visioconférence sur la reconstruction du Havre abordera quant à elle la spécificité de l'architecture Perret, entre innovations techniques et contestations de l'opinion publique.

Immersion au Havre


Pour prolonger ce Zoom sur la Bataille de Normandie, rendez-vous sur notre compte Instagram dans notre story à la une Zoom sur ! A très vite sur CulturMoov ! 👋


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags