Zoom sur l’Hôtel de Sully dans le Marais

La réouverture des lieux culturels approche et le retour des visites sur place aussi. Alors, CulturMoov vous propose de compléter vos déambulations par des visites virtuelles inédites et innovantes. Nos diverses activités culturelles en ligne vous permettent de parcourir l’histoire de l’art mais aussi l’histoire de villes et de quartiers, se révélant être de véritables joyaux patrimoniaux. A l’occasion de notre visite live Trésors méconnus du Marais le samedi 15 mai à 15h, CulturMoov vous propose un zoom sur l’Hôtel de Sully, un monument historique classé depuis 1862 qui regorge de trésors à l’image du quartier du Marais dans lequel il se trouve. Et pour découvrir d’autres anecdotes sur ce quartier historique, direction notre compte Instagram.

La Place des Vosges à l'autonmne © Erin Johnson

Découvrez les trésors méconnus du Marais


L'histoire de l'Hôtel

Cet hôtel particulier situé au 62 rue Saint-Antoine se trouve dans le quartier historique du Marais, à Paris, près de la place Royale devenue place des Vosges. Cette place édifiée à la demande du roi Henri IV conduit le Marais à être au XVIIe siècle le lieu de résidence de la grande bourgeoisie et de la noblesse parisienne. C’est alors que le quartier voit se multiplier la construction d’hôtels particuliers, dont un certain nombre subsiste aujourd’hui, tel que l’Hôtel de Beauvais qui abrite actuellement la Cour administrative d’appel, l'Hôtel de Soubise occupé par le Centre historique des Archives nationales ou encore l'Hôtel Salé qui accueille le Musée national Picasso.

Des hôtels particuliers au cœur du Marais

De gauche à droite : Hôtel de Beauvais, Hôtel de Soubise, Hôtel Salé, Hôtel de Sully


L'Hôtel de Sully est construit entre 1625 et 1630 suite à une commande du contrôleur des finances, Mesme Gallet, au célèbre architecte Jean Ier Androuet du Cerceau. Fortement endetté, Mesme Gallet ne peut conserver l’hôtel et rembourse son créancier par le leg de l’hôtel. Celui-ci est ensuite repris par Roland de Neufbourg, marquis de Sarcelles et conseiller du roi. Il entreprend avec son gendre l’extension de l’hôtel en rachetant les maisons mitoyennes. Désormais, l’hôtel est aménagé et forme un ensemble architectural de style Louis XIII. Toutefois, la mort du marquis entraîne sa vente. En 1634, l’hôtel est racheté par Maximilien de Béthune, duc de Sully, maréchal de France, alors en disgrâce. Le bâtiment prend alors le nom d'Hôtel de Sully-Béthune, bien que le duc y résidât très peu.

Portrait de Maximilien de Béthune, duc de Sully de la galerie Saint-Germain-Beaupré

Portrait du Duc de Sully (1559-1641), peinture de l'école française du XVIe siècle


L’hôtel de Sully reste dans la famille jusqu’à sa vente en 1752. Il est au XIXe siècle transformé en diverses parties, tel que des appartements et entrepôts pour des artisans et commerçants. Durant cette période, l’hôtel se délabre fortement. Il faut attendre 1920 et son rachat pour la comtesse de Béhague pour qu’il soit réhabilité. Légué à l’Etat en 1944, l’hôtel de Sully est restauré par divers architectes afin qu’il retrouve sa configuration quasi initiale. L’hôtel particulier est depuis 1967 le siège du Centre des monuments nationaux.


La disgrâce du Duc de Sully

Fidèle conseiller du roi Henri IV de qui il a reçu de nombreuses charges : grand maître de l’artillerie, grand voyer de France, Surintendant des fortifications et des finances puis gouverneur de la Bastille, Sully est peu à peu écarté du pouvoir, après la mort du Roi en 1610. En effet, Marie de Médicis, influencée par son conseiller Concini, voit Sully d’un mauvais œil, comme une entrave à l’exercice de son pouvoir. Alors, en désaccord avec la politique de la régence, le duc décide de se retirer de ses fonctions de Surintendant des Finances et de Gouverneur de la Bastille. Malgré ses efforts pour retrouver une place sur la scène politique, sa faible popularité contraint Sully à rester éloigné du pouvoir jusqu’à sa mort en 1641.



L’œuvre architecturale

L’hôtel de Sully a pour style architectural le style Louis XIII. Cette architecture est influencée par divers styles, dont celui de la seconde Renaissance italienne avec le maniérisme. Il a pour caractéristique l’excès d’ornementation, la présence de mansardes, de lucarnes et l'utilisation de différents matériaux. Les murs richement sculptés de la cour de l’hôtel particulier s’inscrivent pleinement dans ce style. Le style Louis XIII est également caractérisé par les idéaux de retour à l’antique, d’unité et d’équilibre. Cette influence s’observe notamment au niveau des lucarnes surmontées par des frontons triangulaires ou courbes. L’hôtel de Sully apparaît comme une transition vers le classicisme.

L'architecture style Louis XIII de l'Hôtel de Sully


Enfin, il faut savoir que la partie du bâtiment donnant sur la rue Saint Antoine et qui relie les deux parties latérales par un portail est la plus ancienne d’après les plans de Cerceau. La partie centrale de l’hôtel particulier se trouve quant à elle au fond de la cour d’honneur. Elle a été construite dès 1651 par l’architecte François Le Vau, architecte ordinaire des bâtiments du roi et membre de l'Académie royale d'architecture.

Bâtiment de l'Hôtel de Sully donnant sur la rue Saint-Antoine


CulturMoov vous propose durant le mois de mai de découvrir des quartiers emblématiques de Paris comme le Marais et le quartier latin en visite live guidée, puis le quartier de la Mouzaïa et de l’Arsenal en visio-conférence. Ces différentes activités culturelles vous offrent la possibilité de plonger au cœur de ces quartiers tous plus riches et surprenants les uns que les autres.

Balades et visites au cœur de quartiers parisiens

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square