La Fabuloserie, ou le monde imaginaire recyclé !

Ouvert depuis 1983, dans le petit village de Dicy dans l’Yonne, le Musée de la Fabuloserie dévoile sa collection d’art brut recensant des œuvres d’une extrême créativité. Entrez dans un univers enfantin accessible à tous créé par des inventeurs amateurs à l’aide d’objets de récupération et d’outils de bricolage !


Maison Musée de la Fabuloserie

Photo : Clodelle


Nous vous proposons une petite visite guidée, mais avant toute chose, un peu d’histoire sur ce lieu hors du commun.


Jean Dubuffet y est pour beaucoup quand a la création de la Fabuloserie ! En effet, avec la collaboration de l’artiste Alain Bourbonnais, il a créé l’art hors-les-normes, l’art brut. Pour se faire il s’est inspiré de ses travaux en psychiatrie ainsi que des pièces d’art moderne de son collaborateur et ami.

Cliquez ici pour plus d'infos sur leur parcourt !

Alain Bourbonnais et Jean Dubuffet

Photo : La Fabuloserie



En 1983, La Fabuloserie, musée art hors-les-normes ouvre au public à Dicy. Jean Dubuffet décédera en 1985, suivis d’Alain Bourbonnais en 1988; cependant, cela n’a pas empêché la Fabuloserie de continuer de s’épanouir ! Elle a d’ailleurs fêté ses 30 ans en 2013. Elle continue aujourd’hui encore d’accueillir les œuvres d’un grand nombre d’artistes indépendants et ayant toutes un point commun : l’onirisme et la fantaisie !


Mais que pouvons-nous voir de tant hors du commun dans ce musée me demanderez-vous ? (car oui, je sais que vous êtes impatients ;) )

La Fabuloserie est constituée de deux parties !



Partie 1 – La Maison Musée

Salle de la Maison Musée

Photo : La Fabuloserie



Tout au long de sa vie de créateur et plus encore de collectionneur, l’architecte et artiste Alain Bourbonnais s’est interrogé sur la manière de présenter sa collection.


Salle de la Maison Musée

Photo : Clodelle



Au milieu des années 70, il réfléchit à un lieu dans lequel sa collection d’art brut pourrait être mise en espace de manière à mettre en avant le caractère hors-norme des œuvres. Ce musée offre un cadre singulier et inhabituel, ce qui lui sembla parfait.


Couloir de la Maison Musée

Photo : La Fabuloserie

Le terme de « Maison Musée » indique d’emblée le caractère anti-institutionnel du lieu que Dubuffet qualifia de « Puissante citadelle du Marginal ».




Partie 2 – Le Jardin habité



Personnages statufiés du Jardin habité

Photo : Le Parisien


Si la Maison-Musée présente des œuvres colorées et originales, le jardin n’est pas en reste ! C’est dans cette partie du musée que l’on peu retrouver les pièces les plus ludiques, avec des installations drôles et interactives ! Personnages et animaux statufiés, automates... Le tout réalisé avec des matériaux recyclés !

Construction interactive en matériaux recyclés

Photo : L'Ecole de la vie

Personnages et animaux statufiés

Photo : La Fabuloserie

Constructions interactives en matériaux recyclés

Photo : LAREP

Sans oublier Le Manège de Petit Pierre ! Cet engin nécessita à Pierre Avezard, son créateur, pas moins de 40 ans de labeur. Garçon vacher du Loiret, sourd et muet, il rêvait de s’offrir un petit bout de monde idéal et grâce à son manège il a réussi. La Fabuloserie semblait être l’endroit idéal pour accueillir ce manège, qui est aujourd’hui l’une des pièces les plus marquantes de la Fabuloserie.


Le Manège de Petit Pierre

Photo : La Fabuloserie






Pour plus de contenu culturel insolite, téléchargez notre application CulturMoov !




L'application CulturMoov sur Google play

L'application CulturMoov sur l'App Store - Itunes






Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags